Fusion: la position de l’Alliance de Gauche

SoniaZ'graggen-SalaminLa députée socialiste Sonia Z’graggen-Salamin est intervenue au nom de l’ADG (Alliance de Gauche) au Grand-Conseil lors du débat d’entrée en matière sur la décision concernant la fusion des communes municipales de Chermignon, de Montana, de Randogne et de Mollens.  Son propos salue la démarche des autorités de ces quatre communes, soutenue par un vote populaire nettement majoritaire. Le Parlement valaisan a de son côté validé la fusion: 86 députés se sont prononcés en sa faveur, un seul député l’a refusée. 

La commune de Crans-Montana verra donc le jour le 1er janvier 2017. Avec près de 10’840 habitants elle occupera le 6e rang des plus grandes communes du canton du Valais. En lui souhaitant plein succès, Sonia Z’graggen-Salamin invite à la prudence face à l’évolution des finances de la future commune de Crans-Montana et en appelle au renforcement du droit de regard des citoyen-ne-s, qui serait mieux garanti par l’instauration rapide d’un Conseil général. 

Habitant Veyras, commune qui étudie également le processus de fusion avec Miège et Venthône, je ne peux que féliciter les 4 communes du Haut Plateau qui ont abouti à la fusion de celles-ci, sous l’appellation « Commune de Crans-Montana », et relever l’importance de l’aide du canton pour l’aboutissement de ce projet.

Parmi les trois projets de fusion qui nous sont soumis aujourd’hui, il est le seul à être assorti d’un contrat de fusion. Ce contrat a fait l’objet d’un deuxième vote, vote qui ne remettait pas en question le projet de fusion accepté majoritairement en juin 2015. C’est un document qui fixe les conditions cadres de la mise en œuvre de la nouvelle commune, (le nombre de conseillers communaux, le devenir du personnel, des contrats et des conventions en vigueur etc.) entre autres.

Le message du Conseil d’Etat qui accompagne le projet de décision laisse entrevoir la viabilité financière de celle-ci. Toutefois la réalité financière prise en compte lors de la votation populaire a été celle des années 2013 – 2014. Des premiers signes de péjoration y étaient perceptibles, notamment en ce qui concerne la capacité d’autofinancement (recul de 29,7% à 22,2%) et l’évolution négative de l’endettement net par habitant principalement à Mollens et Montana. Sachant que cette tendance semble s’être confirmée lors de l’exercice 2015, nous espérons que les autorités concernées sauront contenir très vite ces évolutions, sans mettre en cause le taux d’imposition et le taux d’indexation fiscale, relativement favorables à la population, déjà au cours de la première période législative de la nouvelle commune de Crans-Montana.

Il est cependant à signaler, comme déjà relevé auparavant, que des citoyens de Chermignon ont déposé une initiative visant à annuler la fusion des quatre communes. Le Conseil communal de Chermignon l’a jugée irrecevable car cette initiative au plan communal ne concerne que des règlements communaux.

En accédant au statut de sixième commune du canton, de par sa population de 10’840 habitants, le groupe AdG/LA relève la nécessité de pouvoir compter sur la mise sur pied rapide d’un Conseil Général, institution qui s’avère indispensable pour les communes de taille importante.

En effet, dans l’intervalle, il est prévu de maintenir l’assemblée primaire, institution qui ne respecte pas la séparation des pouvoirs, vu qu’elle est présidée par le pouvoir exécutif.

Lors des discussions de mise en place du projet, l’idée du conseil général a été abordée, on peut dès lors regretter qu’on ne l’ait pas prévu d’emblée si l’on veut assurer toute la transparence dans la transition de la fin des quatre communes. A ce titre, il est donc vivement souhaitable que leurs citoyens aient accès à toutes les informations et documents détenus par les autorités dans l’accomplissement de leur tâche publique, et ce pour permettre aux citoyens de prendre position en connaissance de cause lors de l’Assemblée primaire qui se prononcera sur le bouclement des comptes 2016 des quatre communes et le budget 2017 commun.

De plus, la non-participation des communes de Lens et Icogne au regroupement des communes du Haut-Plateau a suscité bien des déceptions à ceux qui le souhaitaient. Pourtant de nombreuses collaborations intercommunales constructives étaient de mise depuis de longues années. On ne peut de ce fait qu’encourager ces communes d’aller dans cette voie de rapprochement.

Pour terminer, je souhaite énergie et ressources suffisantes à la commune de Crans-Montana pour répondre aux défis à venir.

Dans ce contexte, l’AdG/LA accepte l’entrée en matière sur ce projet de fusion. Je vous remercie de votre attention.

Sonia Z’graggen-Salamin, députée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s