CMA: lettre ouverte aux Présidents des communes de Crans-Montana, d’Icogne et de Lens

Crans-Montana, le 22 novembre 2018

Messieurs les Présidents,

La situation de CMA et le climat politique récemment engendré à son propos nous a amené à nous réunir le 20 novembre en comité politique élargi et à en débattre. Nous vous faisons part de nos principales considérations.

Les allégations notamment en page 1 et 2 du Nouvelliste du 17-18 novembre 2018 ont laissé supposer que le président Nicolas Féraud aurait été écarté de négociations récentes avec CMA. Cette impression a été confirmée par la photographie en page 2 de cette même édition et par l’enquête journalistique menée durant le week-end auprès des représentants des partis politiques de Crans-Montana. L’imprécision des propos du Conseiller d’Etat Christophe Darbellay lors de son interview le 19 novembre  sur Canal 9 ont renforcé l’opinion publique dans sa mauvaise appréciation de la situation. En réalité, il apparaît que ce dernier, accompagné de M. David Bagnoud, président de Lens et de M. Laurent Bagnoud, représentant des communes au sein du Conseil d’administration de CMA n’auraient été invités que pour prendre connaissance des intentions de M. Radovan Vitek, notamment celle du rachat par lui-même de CMA immobilier. A noter que M. Martial Kamerzin n’était au départ pas concerné par cette invitation et a été sollicité dans la précipitation à cette occasion pour figurer sur la photo de circonstance publiée dans l’édition précitée du NF. Nous concluons de ces observations que M. Nicolas Féraud, président de Crans-Montana, a bel et bien été associé jusqu’à fin octobre à toutes les phases de négociation entre les communes et CMA et qu’il a défendu dans ce cadre les intérêts de sa commune, comme ce fut vraisemblablement le cas de tous.

Bien sûr nous regrettons les erreurs de communication évoquées plus haut, mais nous invitons surtout tous les acteurs politiques de nos communes respectives, ainsi que ceux du tourisme local ou régional, à dépasser la situation de conflits que nous connaissons sur le Haut-Plateau,  pour relever avec sérénité les défis du tourisme d’un futur proche et à long terme.

Dans cette optique, nous prenons acte:

  • que la dénonciation* pénale concernant la capitalisation de CMA immobilier fait l’objet d’une enquête du Ministère public et qu’elle établira les éventuelles responsabilités de pratiques fautives ou qui auraient pu léser les actionnaires communaux ou privés;
  • que le promoteur, M. Radovan Vitek, a formellement confirmé le rachat de CMA Immobilier au prix où il l’a vendu en décembre 2016, ce qui règle ainsi la question de la procédure civile éventuellement envisagée par les exécutifs respectifs.

Ces deux faits sont de nature à résoudre les problèmes du passé. La publication des rapports spécialement sollicités par les Conseils municipaux devraient aussi permettre de conclure cette étape en levant tous les doutes qui pourraient résulter d’un manque de transparence sur ce passé et rétablir la confiance de tous les acteurs du tourisme du Haut-Plateau. 

C’est pourquoi nous préconisons sur ces bases:

  1. qu’à l’initiative du représentant de la plus grande des trois communes, M. Nicolas Féraud, les trois présidents de commune renouent le dialogue et engagent des discussions directes avec  M. Radovan Vitek. Sans intermédiaires. Pour examiner les opportunités et les inconvénients de différents modèles de développement touristique de la station, notamment ceux d’une station intégrée, ceux de partenariat public-privé ou totalement privés, etc.; il va de soi qu’une telle approche devrait se mener avec l’appui de spécialistes, qui, d’ailleurs, ne manquent pas dans notre canton;
  2. que les conditions soient recherchées et renforcées par les trois conseils municipaux, pour satisfaire de façon pérenne aux exigences d’une saine collaboration entre CMA et les organismes impliqués pour la Coupe du Monde de ski féminin, pour les Championnats du Monde de ski ou pour toute autre initiative externe qui impacte CMA; cela sans qu’il y ait d’épée de Damoclès qui prétérite l’organisation ou la bonne image de ces manifestations et de la station;
  3. qu’une recherche de solutions actives soit entreprise de concert avec la bourgeoisie de Chermignon relativement à l’implantation d’un hôtel sur la parcelle dite de «Mérignou», en veillant au respect des intérêts légitimes et raisonnables des propriétaires;
  4. que le rôle de M. Laurent Bagnoud comme représentant des trois communes dans le Conseil d’administration de CMA soit précisé et formalisé;
  5. qu’à tous les niveaux, (communes, ACCM, bourgeoisies, etc.), les règles de récusation soient réellement appliquées, lors de décisions impliquant des intérêts particuliers ou une participation opérationnelle aux activités concernées.

Ces démarches devraient contribuer à ré-instaurer un climat serein sur le Haut-Plateau. Elles visent à inciter tous les acteurs de la scène touristique à se tourner résolument et positivement vers l’avenir et cela sans réserve! Nous vous invitons à les examiner avec vos Conseils municipaux respectifs

Veuillez agréer,  Messieurs les Présidents, nos salutations les meilleures.

Pour le Parti socialiste et la Gauche citoyenne:

Pascal Rey, président                      Philippe Frossard, secrétaire

 

Cpi va à M. Radovan Vitek – CMA

  • *à l’origine, le terme utilisé dans notre lettre ouverte était celui de « plainte », mais il s’agissait d’une erreur matérielle de notre part.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s